L'idée :

- Plusieurs versions de la même date disponible .

- La totalité du concert dans chaque version.

- Des composantes spectrales différentes entre les deux versions (basse et haute fréquences complémentaires).

- Des positions géographiques différentes d’enregistrement.

- Des outils informatiques variés, et puissants.

L’idée de base est de « mélanger », ces deux versions, pour obtenir une version « bootleg » qui soit dynamique, avec une précision sonore restaurée la plus large bande possible, avec des composantes musicales et les bruitages quasi inédit ou en tout cas rares ou peu discernables sur la plupart des versions disponible sur cette tournée.

Il s’agit de conserver l’esprit « Bootleg ». Il est pas question des nettoyer brutalement le son, d’ôter tout les parasites possible pour se rapprocher d’une version SBD. Les versions  Melbourneet MIAMI sont là pour ça . En conservant les réactions du public, quelques défauts, en nettoyant le son « juste ce qui faut » il est plus dans l’idée de conserver et révéler l’émotion et l’énergie ressenti par le public lors de cet événement.

Retour à l'accueil